Course: que faire pour éviter les blessures?

Le running est une discipline sportive d’une très grande intensité et qui sollicite presque toutes les parties du corps. Conséquence, lorsqu’on ne prend pas toutes les précautions nécessaires, une blessure est vite arrivée et cela peut ralentir ou freiner votre élan. Que vous ayez une carrière professionnelle dans le running ou soyez un simple pratiquant, il est important de prévenir les blessures. Voici quelques bonnes astuces pour éviter que des blessures ne surviennent lors du running.

Boire assez d’eau

Que vous pratiquiez le running ou autre discipline sportive, il est indispensable de bien s’hydrater tout au long de votre activité. Vous pouvez le faire bien avant la séance, pendant et même après. En effet, votre organisme perd une importante quantité d’eau lorsque vous courez. Une bonne hydratation permettra au corps de mieux se réapprovisionner et de faire face aux éventuelles blessures. Lorsque le corps n’est pas bien hydraté, de nombreuses blessures peuvent survenir.

Faire des échauffements lents

Avant de démarrer votre séance de running, vous devez absolument vous échauffer. Et pour cela, rien de mieux que de le faire doucement et progressivement. En vous échauffant lentement, vous préparez sereinement vos muscles à supporter les chocs de la course. Cela vous permet d’éviter les contractures et les claquages pendant la course. Lorsque vous démarrez l’échauffement, vous devez monter progressivement en intensité. Vous pouvez par exemple commencer par un fractionné court suivi de 20 à 25 minutes de footing. Vous pouvez également faire d’autres petits exercices comme les montées de genoux, les talons aux fesses ou des pas chassés bondissants, histoire de vous mettre dans le bain.

Faire des étirements légers

Vous vous êtes fait griller au bord de la piste de course ou vous avez pris pour habitude de vous étirer pendant vos séances de fractionné ? Vous devez savoir que ces étirements augmentent l’intensité de la douleur au niveau des fibres musculaires et par conséquent les risques de blessures. Afin d’éviter ces éventuelles lésions musculaires, il est recommandé de faire des étirements de courtes durées mais très dynamiques. La durée de ces étirements peut varier entre 15 et 30 secondes. En procédant ainsi, vous évitez les risques de blessures.

Prendre le temps de bien récupérer

De nombreux runners commettent l’erreur de mener des séances d’entraînement intense sans prendre le temps de récupérer. C’est une grave erreur à ne plus commettre. Après avoir consenti des efforts pour courir, vous devez laisser le temps à l’organisme de récupérer. Il n’est pas recommandé d’enchaîner les séances au jour le jour. Même si vous devez augmenter la charge avec le temps, faites le progressivement et permettez à votre corps de s’adapter. De nombreux athlètes se blessent par manque de récupération. Assurez-vous donc d’accorder le temps nécessaire à la récupération avant de continuer.

Course sur tapis: est-ce une meilleure option?

Le running est une discipline sportive de plus en plus pratiquée ces dernières années ,de  sorte que ce sport s’est largement diversifié. En effet, de nombreux coureurs et adeptes de fitness ont régulièrement recours au tapis de course pour leurs séances d’entraînement. Pour la majorité, il s’agit d’une meilleure option pour compléter son entraînement extérieur. Cette solution constitue-t-elle véritablement une alternative ou un simple complément à la course en extérieur ? 

Course en extérieur: une très belle option mais…

Il faut noter que chacune des options présente des spécificités. En effet, en pratiquant la course en extérieur, vous vous exposez aux facteurs climatiques comme le vent, le soleil, la pluie, etc. Vous subissez également les différentes variations de terrains comme le sable, les cailloux, le bitume, etc. Lorsque vous faites du running en extérieur, vous composez avec une multitude de facteurs naturels qui peuvent vous amener à ralentir ou accélérer en fonction des différentes variations. Ainsi donc, vos muscles et articulations s’adaptent à ces changements et se développent en conséquence. 

Une pluralité de sensations

L’autre avantage que procure la course en extérieur est qu’elle vous procure des sensations totalement différentes d’un endroit à un autre (forêt, ville, montagne, mer etc.). Ces sensations vous stimulent davantage et vous boostent en vous empêchant de vous lasser.

Par ailleurs, si vous êtes un coureur et ne supportez pas les mauvaises conditions météo ou la moindre variation climatique ou géographique, cette option ne serait pas du tout efficace pour vous. Vous ne pouvez donc pas atteindre rapidement vos objectifs sportifs, car vous risquez d’abandonner à la moindre difficulté. L’option du tapis de course serait alors la meilleure pour vous.

La course sur tapis: une option qui offre plus de facilité 

La course sur tapis semble être une meilleure option pour les coureurs, car elle paraît relativement plus facile du point de vue physique. En pratiquant la course sur tapis, le sol reste plat et stable. Le principal avantage de la course sur tapis est qu’on peut faire ses entrainements en toute saison, que ce soit en hiver ou même pendant la pluie ou sous le chaud soleil sans avoir à se plaindre du mauvais temps qui est un facteur de démotivation.

Plusieurs coureurs professionnels ont recours au tapis de course pour s’offrir de nouvelles conditions d’entraînement. La course sur tapis procure de nombreux bienfaits, car elle vous permet de varier vos entraînements. En effet, vous avez la possibilité de contrôler de nombreuses variables comme la pente, le rythme, et bien d’autres.

Néanmoins, la course sur tapis rouge n’est pas un véritable facteur motivant. Vue la monotonie de sa pratique, on a tendance à vite s’ennuyer. Il est donc important de se doter d’un mental d’acier pour pratiquer ce type de course dans la durée.

Préparer une course: opter pour l’entraînement en extérieur ou sur tapis?

Il est tout à fait possible que vous vous entrainiez avec les deux options, cependant :

· En optant pour le tapis de course, vous ne vous préparez pas aux aléas de la météo comme la pluie, les grands vents etc. Ces facteurs peuvent ralentir votre course,

· En optant pour le tapis, vous n’êtes également pas préparé aux variations de sols.

· il serait donc préférable d’alterner les deux options en faisant des courses en extérieur deux ou trois fois par semaine et compléter avec des fractionnés en salle sur tapis le reste du temps.

Les deux options sont donc complémentaires.

L’endurance est-elle importante pour les coureurs?

L’une des principales astuces pour progresser dans le running est de courir lentement et à un bon rythme. Que vous soyez un débutant ou un professionnel de la course à pied, vous devez maitriser votre rythme de course sur la durée. En courant à un bon rythme, vous progressez bien sans vous épuiser. Cette capacité à courir lentement et à un très bon rythme est l’endurance. En quoi l’endurance est-elle fondamentale pour les coureurs ? Eléments de réponse dans cet article.

L’endurance permet au coureur de bien s’oxygéner

L’endurance offre de nombreux avantages aux coureurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés. En réalité, d’une manière générale, l’objectif visé par les coureurs n’est pas l’augmentation de la quantité d’oxygène à inspirer, mais plutôt sa bonne utilisation. En pratiquant une bonne endurance, le coureur pourra jouir d’une excellente utilisation de l’oxygène disponible. L’endurance procure donc d’importants bienfaits pour le coureur et lui permet de progresser dans sa course.

L’endurance permet au Runner de renforcer son cœur

Le cœur est un muscle constamment sollicité lors d’une course. En musclant votre cœur, l’endurance lui permet de s’adapter à l’intensité des efforts fournis. Un flux sanguin important afflue dans le cœur et lui permet de se renforcer malgré l’effort. Ainsi donc, plus vous progressez dans la course, plus le cœur se renforce et devient résistant. Ses battements seront alors plus fluides pour une meilleure distribution du sang frais dans tout l’organisme. Les muscles aussi seront suffisamment oxygénés et pourront être en mesure de produire plus d’énergie pour permettre au coureur d’être plus endurant.

L’endurance permet aux muscles de s’adapter

Lorsque vous courez à un rythme lent et continu, vous développez au sein de vos muscles, un véritable réseau capillaire sanguin. Le principal rôle de ces capillaires sanguins est de recueillir l’importante quantité de flux sanguin. Cet apport conséquent favorise la multiplication des mitochondries, qui sont de véritables productrices d’énergie. Plus on a de mitochondries, plus l’énergie produite est importante et les muscles se renforcent. 

L’endurance permet d’augmenter son volume d’entraînement

En pratiquant l’endurance lors de votre course, vous avez l’assurance de courir à un rythme intéressant et régulier sans pour autant que cela ne présente des risques. En réalité, lorsque vous courez à un rythme lent et idéal, vous avancez exclusivement avec votre rythme aérobie. Votre corps produit peu ou pas de fatigue et par conséquent, votre volume d’entraînement augmente. Vous aurez ainsi moins de risques de blessures.

L’endurance permet au coureur de travailler son souffle et progresser

En travaillant votre endurance, vous améliorez considérablement votre souffle et cela vous permet de progresser sans risques. En d’autres termes, une bonne endurance permet au coureur d’améliorer ses performances tout en gagnant en confort et en plaisir. Avec une bonne endurance, un coureur pourra courir de nombreuses heures sans s’user. En effet, dans une compétition de running ou autres, c’est l’endurance qui permet de différencier deux athlètes de même niveau. C’est le plus endurant qui progressera le mieux et qui pourra remporter le sacre final.

Courir tous les jours est déconseillé: voici pourquoi

Le running est une discipline sportive de plus en plus prisée au point où il devient une passion pour certains coureurs. Dans le but d’atteindre plus rapidement leurs objectifs, certains runners, qu’ils soient débutants ou professionnels, estiment qu’il faut courir tous les jours.  Même si le running procure d’énormes bienfaits pour la santé du corps, il est souvent déconseillé de courir tous les jours. Explications.

Courir tous les jours n’est clairement pas conseillé

Le running est une activité sportive qui a un impact important sur le corps. Même si le corps est fait pour supporter tous les chocs engendrés par le running, il faut nécessairement beaucoup de temps pour permettre au corps de s’adapter. En effet, pratiquer la course à pied tous les jours sans affecter sérieusement le corps est peut-être recommandé aux professionnels qui s’entraînent depuis des années et qui disposent d’un bon plan d’entraînement. Encore qu’à ce niveau, il est fortement recommandé de laisser tout au moins un jour de repos dans la semaine afin de permettre aux muscles et au corps de bien récupérer.

Si vous êtes un débutant, courir environ 30 minutes tous les jours relève carrément de la folie. En tant que débutant, vos tendons et vos articulations ne sont pas encore aptes à supporter une telle intensité d’activité. En courant tous les jours, vos muscles et articulations atteindront leur seuil de tolérance et les problèmes physiques vont commencer.

En réalité, la course à pied est une activité physique qui fait brûler énormément de calories tout en sollicitant presque toutes les parties du corps. Faites donc attention à ne pas en faire trop.

Tout est une question d’intensité de course

Même si vous devriez vous hasarder à courir tous les jours, il est recommandé de respecter la règle de l’endurance fondamentale en pratiquant une grande proportion de course à une faible intensité. Même un coureur fortement expérimenté ne pourra pas courir intensément tous les jours de la semaine, à plus forte raison un débutant. Si vous pratiquez 30 minutes de course tous les matins et en plus à forte intensité, vous ne tarderez pas à en subir les graves conséquences sur votre corps.

Permettre au corps de récupérer

Le repos ainsi que la récupération du corps sont essentiels lorsque vous-vous entraînez à une certaine intensité et selon une fréquence déterminée. En effet, si vous courez à trop forte intensité au-delà des capacités de votre corps, une fatigue générale se mettra en place et le risque de blessure va augmenter. Le corps aura donc besoin de temps pour récupérer correctement de cet entraînement.

Etant donné que le processus de réparation et de récupération prend un peu de temps, il est donc conseillé d’intercaler vos séances d’entraînement par un ou deux jours de repos minimum par semaine.

Le running est-il un sport?

Le running fait partie des pratiques sportives les plus répandues au monde. Discipline très tendance de la course à pied, le running est pourtant méconnu d’une importante frange de personnes. De nombreuses personnes le confondent par exemple à une simple course à pied ou au jogging. Qu’est-ce que le running ? Est-il un sport à part entière et comment est-il pratiqué ? Quels sont ses bienfaits ? Découvrons ensemble cette discipline sportive qui a de nos jours, de plus en plus d’adeptes.

Le running: un sport qui s’est révolutionné au fil des années

Le terme running est apparu pour la toute première fois dans les années 1970. Mais bien avant cela, la course à pied suscitait déjà un certain engouement depuis la création des jeux olympiques en 1896. Depuis lors, la passion pour la course à pied n’a cessé de croître tout au long du 20ème siècle avant d’atteindre son pic et devenir une discipline sportive professionnelle en 1982. A partir de ce moment, de nombreux athlètes se sont engagés dans des spécialités de running comme la vitesse, la course de fond ou de demi-fond. A la suite de ces différentes spécialisations, les équipements ont également connu une évolution, s’adaptant donc à chaque catégorie de discipline et de coureur.

Aujourd’hui, cette discipline sportive s’est totalement démocratisée avec l’avènement de  nouveaux accessoires et équipements exclusivement adaptés à la pratique du running. Cette véritable révolution fait donc du running, un sport à part entière.

Où se pratique le running?

Le running se pratique le plus souvent en extérieur et en plein air. Vous pouvez également le pratiquer dans un club ou chez vous avec l’aide ou pas d’un coach. L’important est de vous doter d’une très forte motivation et des équipements nécessaires qui vous permettront d’avancer et de réaliser de grandes performances.

Pour la pratique du running, il est le plus souvent recommandé de démarrer par des échauffements. Cela permet de mobiliser les genoux, les épaules, les chevilles ainsi que les autres parties du corps. Mettez de toutes les façons en place un véritable plan d’entraînement bien taillé qui vous permettra de progresser sans vous blesser. Si vous êtes un débutant, commencez par 30 minutes de running tout en démarrant par de petites foulés. Au bout des 30 minutes de course, vous pouvez terminer par 15 minutes environ d’étirements afin de relaxer les muscles sollicités.

Les bienfaits du running

Le running s’inscrit désormais comme étant une discipline sportive qui procure énormément de bienfaits pour la santé et le bien-être du corps. En effet, en pratiquant régulièrement ce sport, vous augmentez significativement votre espérance de vie de 4 à 5 ans environ. Le running permet également de retrouver une meilleure ligne, car il fait partie des sports qui font le plus dépenser en calories. Le running favorise aussi le renforcement du cœur, renforce la capacité respiratoire et améliore la circulation du sang. La pratique du running vous permet aussi d’évacuer le stress et de mieux gérer les émotions. C’est un sport aux multiples bienfaits pour le corps et l’esprit.