Courses running: peut-on parier sur les coureurs?

Parier sur le sport est une occasion idéale pour gagner très facilement beaucoup d’argent. Si la grande majorité des parieurs parient sur des sports très populaires comme le football, on arrive à se demander si cette pratique s’observe également dans le running. Est-il possible de parier sur les coureurs ? Quelles sont les conditions et dispositions à prendre avant de parier sur le running ?

Les conditions pour parier sur le running

Les dispositions à prendre pour parier sur le running sont les mêmes que celles en vigueur dans les autres sports. La toute première condition est de bien choisir son bookmaker. Pour cela, vous devez donc vérifier l’interface, l’ergonomie ainsi que la vitesse de téléchargement de la plateforme. Ensuite, vous devez procéder à la comparaison des avantages offerts, en l’occurrence les bonus. Ces différentes dispositions vous permettront de choisir le meilleur bookmaker pour vos mises. Analysez minutieusement tout l’éventail de possibilités que vous offre la plateforme, car le plus important est d’obtenir des gains intéressants. Ensuite, comparez les différentes côtes ainsi que les moyens de paiement afin de choisir la meilleure offre. Enfin, assurez-vous aussi que le bookmaker vous propose un service de pari en direct, car c’est très important.

Les différentes catégories de paris possibles au running

Contrairement au football et autres sports d’équipes, les paris sur le running ne sont pas très fréquents. Et pourtant, il existe de nombreux bookmakers qui proposent des paris sur cette discipline sportive. Ces bookmakers proposent même une multitude de manières de faire vos paris sur le running. Vous aurez la possibilité de choisir votre mode de pari selon vos envies, mais aussi et surtout, en fonction de vos compétences. Cependant, la meilleure astuce est de miser sur des runners qui sont désignés comme favoris. Ces derniers ont très souvent des côtes plus élevées. Il paraît donc plus aisé de gagner des paris sur le running que sur le foot, et pourtant, tout n’est pas si simple.

Avec des disciplines comme le running, rien n’est figé à l’avance. Il peut arriver que des athlètes que l’on positionne comme étant favoris, ne se retrouvent pas en tête de liste au départ de la course.

En athlétisme, plusieurs types de paris sont possibles. Vous avez par exemple la possibilité de parier sur le vainqueur d’une compétition de marathon ou sur le podium. L’autre option de pari en running est celle relative à la possibilité qu’un record soit battu lors d’une course.  De toutes les façons, il est nécessaire d’avoir des connaissances et des informations sûres avant de parier sur une option. Enfin, pour un début, il est conseillé de démarrer avec des cotes moins élevées.

Les informations supplémentaires à avoir avant de parier sur le running

L’une des spécificités des paris sur le running, c’est que les cotes attribuées aux coureurs sont la plupart du temps en hausse. Cette particularité prend également en compte les athlètes favoris, ce qui n’est souvent pas le cas dans les autres disciplines sportives. Avec cette possibilité, il est donc plus facile de miser sur des joueurs favoris tout en bénéficiant des meilleures cotes. De plus, en fonction du choix de votre bookmaker, vous pouvez bénéficier d’une offre bonus de bienvenue.

Enfin, même si les paris sur le running sont très rares, ces derniers offrent des possibilités très avantageuses et bénéfiques pour les parieurs.

Running: voici les astuces pour ne pas se sentir malade en courant

Le running est une discipline sportive qui se pratique avec une certaine intensité. Il sollicite donc une importante partie du corps comme les muscles, les articulations, les genoux, les épaules etc. Il n’est donc pas rare de se retrouver en train de ressentir des courbatures ou autres malaises pendant ou après avoir couru. Afin d’éviter d’avoir ce sentiment de malaise ou de maladie lorsque vous courez, voici quelques astuces utiles à suivre.

Un point d’honneur à l’échauffement

S’échauffer environ 15 minutes avant la course proprement dite est très important pour vous.

En réalité, ces 15 minutes d’échauffement vous permettront d’oxygéner votre organisme et de mettre votre corps en condition pour démarrer le running en toute sécurité. Cela vous permettra ainsi d’éviter des courbatures ou autres malaises lorsque vous courez.

Pendant cette fameuse tranche, vous pouvez trottiner et ensuite faire de petites foulées, des talons-fesses ou des montées de genoux. Alternez ces différents exercices pour aborder la course dans des conditions optimales.

Tenir des entraînements réguliers

Il serait vraiment inutile d’enchaîner deux séances de running d’affilée au cours de cette semaine et ensuite de ne plus être en mesure de rééditer cette performance durant les deux prochaines semaines. En plus de ne pas atteindre les objectifs fixés, votre organisme et votre corps auront du mal à retrouver leur rythme. En effet, lorsque les séances sont trop espacées, elles fragilisent votre organisme et vous donnent l’impression d’être malade. Si par contre, vous pratiquez des séances régulières entrecoupées par un jour de repos, le corps retrouve son rythme et vous ressentirez moins les effets de courbatures et autres.

Boire assez

Nous le savons tous : boire est essentiel pour l’organisme. Ici, il est même conseillé de boire avant, pendant et après le running.

Pendant la course, l’eau que vous buvez assure une élimination des toxines libérées par les muscles à travers les urines. En effet, lorsque les toxines dégagées restent dans le corps, ces dernières s’accumulent dans les tissus et sont susceptibles de créer des malaises lors de la course. Ainsi donc, vous devez boire au minimum deux verres d’eau au cours des 20 minutes qui suivent la course à pied. Cette réhydratation vous permet de réalimenter les muscles et de refaire le plein d’énergie et de minéraux. Buvez par exemple du jus de citron dilué dans de l’eau pour une meilleure tonification.

Une douche et une séance de massage après la course

Si vous finissez une course et que vous souhaitez renouveler une autre séance après cette dernière, vous devez reposer votre corps et le relaxer. Ainsi donc, un massage du corps est vivement recommandé le lendemain après la course. 

Pour ce massage, vous pouvez utiliser de l’huile végétale, mais aussi de l’arnica. Ces différents produits vous permettront de soulager plus rapidement votre organisme et de récupérer très vite avant une nouvelle course.

Commencez le massage en partant du bas vers le haut de chaque zone à masser. Vous pouvez commencer par le tendon d’Achille tout en remontant délicatement vers les cuisses et les fessiers. Un bon massage est important pour démarrer sereinement une nouvelle course.