Ces athlètes femmes qui nous ont inspiré en 2021

Ces dernières années, la pratique du sport au féminin a exploré de nouvelles sphères. Cette pratique ne se limite plus désormais à un simple divertissement. En effet, de nombreuses athlètes femmes ont commencé à profiter de leur statut social pour plaider des causes nobles et ainsi créer un impact positif dans notre société. Elles sont devenues au fil des années, des femmes influentes et très inspirantes. Voici un zoom sur ces femmes athlètes qui nous ont marqué et inspiré en 2021.

Naomi OSAKA

Secretaría de Deportes, CC BY 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by/4.0, via Wikimedia Commons

Naomi OSAKA, la championne japonaise, fait partie des femmes athlètes à avoir marqué et influencé l’année 2021. Cette métisse a surpris tout le monde du sport lors du tournoi de Roland Garros, édition 2021. Elle a en effet abandonné la compétition en déclarant forfait, car ne se sentant pas bien mentalement. Elle a fait cette annonce via un communiqué de presse dans lequel elle affirmait subir trop de pressions médiatiques. Elle a avoué que cela l’angoissait énormément. Toujours dans ce communiqué, elle a aussi confié avoir souffert d’une très longue et pénible dépression juste après l’US Open en 2018.

Naomi OSAKA est l’une des toutes premières athlètes à oser évoquer un sujet aussi tabou que la santé mentale dans le monde du sport. Et pourtant, de nombreux sportifs subissent en silence et quotidiennement, les affres de ce malaise. La jeune athlète a même participé au mouvement Black Lives Matter initié aux USA pour lutter contre les discriminations racistes aux Etats-Unis suite à la mort de Georges Floyd.  

Megan Rapinoe

Fervente militante de la cause LGBT et foncièrement contre la politique de Donald Trump, cette footballeuse internationale américaine est l’une des premières femmes lesbiennes à déclarer ouvertement son statut. Elle avait fait parler d’elle pour la première fois lors de la coupe du monde organisée en 2019 en France. Elle affirmait, après avoir éliminé la France en Quart de finale : “Vous ne pouvez pas gagner un tournoi sans gays dans l’équipe !”. Elle défend fermement la cause LGBT et se révèle être la voix des sans voix. Elle se bat contre toutes les formes de violences et de discriminations, surtout celles des minorités. Elle a également soutenu le mouvement Black Lives Matter et s’investit actuellement dans un autre mouvement, « Say Her Name » qui plaide la cause des femmes noires violentées par les policiers.

Simone Biles

Agência Brasil Fotografias, CC BY 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by/2.0, via Wikimedia Commons

Simone Biles est une jeune athlète multi-médaillée de l’équipe nationale des USA. Elle fait partie des nombreuses athlètes ayant subi les violences et agressions sexuelles. Elle a fait parler d’elle pour la première fois en 2018, en dénonçant Larry Nassar, un médecin de l’équipe nationale pour violences et abus sexuels. Ce médecin a commis librement ses forfaits entre 1990 et 2016 sur plus de 200 athlètes, majoritairement mineures. Après des enquêtes approfondies, ce dernier a été arrêté et jugé.

Mais Simone Biles et certaines autres victimes ne se sont pas arrêtées là. Elles ont continué à dénoncer l’inaction des fédérations et de la police dans la lutte contre ce fléau. Une autre enquête a donc été rouverte et Simone Biles a même été écoutée avec d’autres victimes en septembre 2021.

Elle avait dû déclarer forfait pour certaines épreuves lors des JO de Tokyo, mais avec le soutien de tous, elle a finalement terminé en beauté la compétition.  

Leave a Reply

Your email address will not be published.