Trail de gorbio (épreuve 2009)


Deuxième trail de la saison après celui de Séranon (belle rime d’entrée)
Nous voilà inscrits S … et moi pour celui de 18km à Gorbio avec un dénivelé de 900m théorique. Malheureusement O…… n’est pas encore prête pour ce genre de compétition mais ça ne saurait tarder. Il lui faudra peu de temps pour nous faire cracher le noir. En attendant nous la remercions d’être à l’arrivée pour nous accueillir.
S…. a troqué sa camelback contre une ceinture truffée de petites gourdes.
Même s’il ressemble à un kamikaze, au moins il n’aura pas la nausée aujourd’hui à cause du mauvais goût. Et moi je n’aurai pas l’impression de courir à coté d’un lave linge, avec le bruit de l’eau secouée dans la camelback à moitié vide.
J’ai mis mes baskets neuves que je n’ai pas eu le temps de rôder.
Je prends le risque de quelques ampoules mais je sécurise les 5 bornes de descente.
Dimanche 11 octobre 10h :
Départ place de la République à l’ombre de l’orme multi centenaire. Le soleil est déjà haut mais la température est agréable quand nous attaquons l’ Avenue de Verdun qui monte en lacets derrière le cimetière. Pas de plat pour s’échauffer mais il fallait y penser avant.
Le bitume cède bientôt la place aux chemins caillouteux de Gorbio et Rossignola.
Pour ceux qui comme moi ont le temps de regarder le paysage, ils ne seront pas déçus.
On passe Rocagel et avant d’arriver à la grande antenne de Fonbonne on prend un tout petit sentier rocailleux qui nous mènera après quelques mounta cala au point culminant, pratiquement au col de la Madone.
Et là, c’est enfin la longue descente par le chemin de Peille, mais auparavant il aurait fallut faire une petite boucle gratuite pour arriver au ravitaillement, au grand dam de S…. qui s’insurge auprès du pauvre bénévole qui n’ y peut rien.
Nous sommes des vrais pros maintenant, enfin presque . Je dis presque car à la seule gamelle que je me prends, je me rends compte que j’ai encore oublié les gants.
Retour à la case départ 2h10 plus tard, soit plus de 10mn après S….
Mais aujourd’hui à l’entraînement on a refait la course du Campanin et je me suis vengé.

JSD (Récit de R.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s