Archive for 28 novembre 2009

La course du campanin (épreuve 2009)

28/11/2009

Ce dimanche, on a décidé de courir à menton, la course du campanin une superbe épreuve sur un site magnifique avec en plus un soleil et une température printanière. Comme dans nos habitudes on arrive assez tôt sur le port de Menton, après avoir garé la voiture sur le parking, on se dirige à la table des inscriptions, il y a déja du monde et surtout beaucoup d’enfants qui sont impatients de courir. Après avoir récupéré les dossards je me suis positionné face au départ pour prendre en photo les courses des enfants, (vous pourrez voir les clichés sur mon blog), comme d’habitude on s’est régalé à les voir ces mômes. Après avoir enfilé notre tenue de course (tenue d’été, casquette et paire de lunettes), quelques minutes avant le départ nous partons faire un petit tour d’échauffement. 9h55 on se dirige sur la ligne du départ, on se place en fin de peloton et on attend le coup de pistolet. 10h00 les 200 coureurs sont lâchés, ça part très vite, avec mon épouse nous ne prenons pas de risque sur les deux premiers kilomètres car de suite après il y a la côte avec plus de 200m de dénivelé. Après une bonne demi heure, pratiquement sans se plaindre et avec une facilité (O.) et moi avons grimpé cette difficile côte sans problème. Arrivée au ravitaillement (très copieux, rien à dire sur l’organisation) on en profite pour admirer le paysage, Menton, son port, la mer, ses plages, les montagnes et ses environs, une formidable carte postale, on en oublie la montée juste un peu avant. Nous repartons pour une infernale descente, pour ma part je la trouve usante pour mon dos, en fin de descente, malgré une allure soutenue on est très surpris pratiquement pour la première fois d’être doublé par une petite dame qui nous a laissé sur place (j’en reviens toujours pas!… avec ses petites gambettes!), mais la course n’est pas encore fini. Après en avoir terminé avec la descente, nous attaquons la partie plate du parcours, il restait environ deux kilomètres et quatre participants étaient à portée de fusil, la première à en faire les frais c’est la petite dame, ensuite au tour des deux autres coureurs qui étaient à la ramasse et pour finir sur une accélération de (O.) qui ma laissé sur place  pour aller battre sur le fil une concurrente. Pour conclure sur ce beau dimanche, on a aimé le parcours sur les hauteurs, moins sur le bas trop de voitures malgré la zone délimitée pour les coureurs, une superbe organisation et encore une course bien gérée, dans l’ensemble c’est une très belle course comme on les aime.

JSD


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 59 autres abonnés